X-Men The Return

Venez vivre une aventure unique ...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Anna] Là-bas...

Aller en bas 
AuteurMessage
Enrique Sanchez
Neutre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
Statut : Lis ma Fiche.
Pouvoir(s) : Lis ce que j'ai écris dans l'enplacement précédent.
Âge du personnage : 30 ans
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: [Anna] Là-bas...   Mar 15 Mai - 0:48

-
- Tout le monde peut venir, je n'aime pas les PV -, mais laissez Anna répondre en premier, s'il vous plaît?
Razz





Un... Deux... Trois! BAAM! Une porte vola en éclat. Et à chaque fois qu'il entendait ce bruit, il sursautait. Là, à l'évidence, c'était dans l'un de ses rêves. Pourquoi? Oui, pourquoi? L'hispanique n'en savait rien. Depuis quelques temps, il se remettait à faire des cauchemards, et certains étaient plus sombres que d'autres. Ca le rendait malade. C'était toujours le visage de cette fille... A chaque fois, il se voyait éclater la porte, d'un bon coups de pied comme il le faisait lors des descentes chez des dealers en tout genre. Mais là, c'était le visage de cette fille... Il en avait oublié le son de sa voix, sauf celui de son cri... Il en avait oublié les bons moments qu'Enrique avait passé en sa compagnie... Il se leva de son lit dont le bois était noir.

Sous une brise nocturne, sur son balcon, Enrique aimait ce contact. Ce courant d'air agréable qui lui permettait un réveil doux... Il avait cette impression que cette brise le nettoyait de toute impureté, de toutes ses peurs et ses cauchemards. L'hispanique regardait l'astre solaire se levait à l'est. La clarté de ses rayons... La douce chaleur que procurait ces derniers sur sa peau sombre... Enrique savourait ce moment. Vous allez me dire: Pourquoi parlez de cela? J'en sais rien. Mais je m'en sens obligé. Enrique... C'est une brute machiste et complétement directe... Au premier abords. En faites, c'est un homme sensible qui apprécie les moments les plus simples... Juste pour vous le montrez... Et pour que vous sachiez que ce n'était pas une brute épaisse sans une once d'humanité...

Le soleil était levé, et l'on pouvait l'apercevoir dans toute son intégralité. Sa lumière devenait de plus en plus intense, et, les yeux, légèrement crispés pour maintenir ses yeux ouvert, tourna le dos pour rentrer à nouveau dans son appartement. New York... Il faisait partit des gens les plus chanceux du monde de vivre dans une de ces villes qui font réver des tonnes de gens... Prenant son temps, il prit une douche dont une fumée provoquée par la chaleur de l'eau s'élevait au plafond. Enrique se vétit sobrement à la suite de cette douche, sortit de chez lui après avoir tout fermé derrière lui et prit son casque moto.

Aujourd'hui, c'était Dimanche. L'un des rares jours de la semaine où Enrique ne travaillait pas. Par chance, il pouvait toujours s'occuper car dans une ville pareille, tout rester continuellement ouvert. Peut être à cause du tourisme, ou alors, tout simplement, parce que la ville était énormément peuplée? De nombreuses hypothèses peuvent se faire dans la tête d'un petit français dont sa ville s'endort lorsque le samedi se couche pour une longue semaine de sommeil. Enlevant le bloc-roue, mettant son casque noir avec des tribals sur toute la superficie de ce dernier, montant sur sa moto italienne au ton rouge flambante [Ducati 1098, pour les conaisseurs], il y inséra les clefs et les tourna. La moto s'alluma et un vrombissement sonore, propre à cette marque moto, se fit entendre dans le petit parc devant l'immeuble où il habitait. Passant la première, il accéléra, et partit en direction du centre ville.

Le Centre Commercial... Un bâtiment qui en avait marre de voir l'hispanique. Non, je déconne. Enrique s'y rendait souvent. Des fois pour s'acheter des vétements, ou tout simplement pour ballader... M'enfin... Quand on a ses coins, que voulez vous? On aime toujours s'y rendre. Arrivé là bas, il coupa le contact du moteur, et continua à rouler jusqu'à se garer doucement. Mettant le bloc roue dont la chaîne était suffisament longue pour y mettre en plus, le casque, il se releva et remit son sac à dos correctement sur son dos. Ce fut lorsqu'il rentra dans l'immeuble que pour la première fois qu'une chose étonnante se passa. Son portable bipa à la recpetion du message. Non, ce n'était pas qui était étonnant, XD, mais c'est le fait, qu'il rentra violement dans quelqu'un.

L'hispanique releva la tête, tout en se massant l'épaule gauche. Son portable était tombé et ce dernier s'était séparé en trois. Il ramassa son portable, puis, relevant la tête et voyant qu'il venait de rentrer dans une femme, jolie qui de plus, est, son regard s'adoucit. Oui, il comptait lancer une remarque bien dur... Mais, non. Il changea d'expression de visage, et il prit un air désolé, chose qu'il était réellement.

- Enrique -
Je suis désolé... Je ne vous avais pas vu...

Je crois qu'on avait remarqué...

- Je sais, c'est long et ennuyeux, mais c'était ma façon d'introduire mon perso dans un RP.
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Kennedy
Administrateur / X-Men
avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 29
Statut : Mutante - Professeur - Avocate
Pouvoir(s) : Télépathie - Transfert de pouvoir
Âge du personnage : 26 ans
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: [Anna] Là-bas...   Jeu 17 Mai - 23:33

[ J'aime les longs RPs ... ^^ Désolé pour le retard...]

Anna venait de quitter le MET et se dirigeait vers le Rockfeller Center. Elle avait pris son après-midi, elle avait envie de voir autre chose que l'Institut. Non pas qu'elle en avait assez mais elle avait parfois envie de se changer les idées de s'échapper en quelques sortes, afin de décompresser. Et puis il faut dire que les derniers temps elle n'était pas sorti beaucoup. Tornade lui avait assuré qu'elle avait le temps de s'occuper des élèves et qu'elle pouvait remettre son travail à plus tard. C'est donc le coeur léger, sans la moindre préoccupation qu'Anna s'était rendu au Metropolitan Museu of Art. Elle adorait ce musée qui hébergeait les plus belles oeuvres.

Tout c'était très bien passé jusqu'à ce qu'elle se fasse abordée par une espèce de gros boulet. Un monsieur Je-sais-tout qui avait voulu étaler sa science afin de la séduire. Ridicule. Le gars en question était complètement inculte, il lui avait fait un speetch de cinq minutes sur une statue africaine représentant une mère et son enfant qui d'après ses dires venait de Côte d'Ivoire. Manque de bol, Anna connaissait bien cette pièce qui faisait partie d'une collection permanente du musée et elle venait en réalité du Mali, ce qu'Anna ne manqua pas de lui faire remarquer. Le gars lui lança un regard dédaigneux et s'éloigna.

Anna avait horreur de se genre de mec. Et elle se demandait surtout si elle avait la tête de quelqu'un de naïf pour que ce type vienne l'aborder et pense pouvoir l'embaler en lui sortant des idioties. Bon, elle n'allait pas gacher son après-midi pour ça. Elle était venue voir le travail du photographe Paul Strand qui avait été délocalisé un moment vers un autre musée. Anna avait lu dans le journal que cette exposition était réouverte au Met. Elle traversa le long couloir et arriva dans le hall d'entrée. Elle voulu se diriger vers l'aile qui accueillait l'expo mais celle-ci était bloquée. L'exposition est momentanément interrompu. Merci de votre compréhension.

Compréhension, mes fesses, oui. Déçue, elle se dirigea vers la sortie. Elle remarqua le type de tout à l'heure à l'oeuvre avec une autre fille. Elle avait l'air de gober tout ce qu'il disait. Qu'elle cruche. Anna était maintenant devant l'entrée du Met. Elle regarda sa montre. Il était encore tôt. Comme souvent dans ce genre de moment, on a l'impression que sa journée est raté et on a qu'une envie, dépenser de l'argent. Anna prit donc la direction du Rockefeller Center où elle trouverait bien un magasin où claquer son fric. Au moins, elle rentrerait avec l'impression de ne pas avoir perdu son temps.

Elle décida de prendre par Central Park. Elle aimait bien observer les gens qui s'y trouvait. Les petits vieux, les jeunes qui traînaient, les couples, les gamins. Ca brassait beaucoup là dedans. Elle longea l'Upper Side West et arriva finalement dans le Midtown. Elle passa devant le Carnegie Hall où était programmé le concert de la star du moment, tourna à gauche et arriva devant les portes du grand centre commerciale dans lesquelles elle s'engouffra. Un peu trop vite car elle ne vit pas l'homme qui entra au même moment et lui rentra dedans. Le portable du bonhomme tomba sur le sol et éclata en plusieurs morceaux.

* Et merde... *

Il ne manquait plus que ça. Anna qui connaissait bien les New-Yorkais et leur sale caractère s'attendait à s'en prendre plein la figure. Elle avait l'habitude, ça lui était déjà arrivé souvent. Trop préoccupée par ses pensées, elle oubliait parfois que cette ville comptait huit millions d'habitants et qu'il fallait regarder où elle mettait les pieds au risque de se faire littéralement agresser verbalement si on avait eu la malchance de frôler l'un deux. Mais ce ne fut pas le cas. Et Anna en fut assez étonnée. L'homme, plutôt grand, type hispanique s'était confondu en excuse. Comme quoi, il ne fallait jamais faire confiance aux préjugés, Anna le savait bien.

« Non, c'est moi qui suis désolé... Je ... je n' regardais pas où j'allais... »

_________________

« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leur rêves. » Eleanor Roosevelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrique Sanchez
Neutre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
Statut : Lis ma Fiche.
Pouvoir(s) : Lis ce que j'ai écris dans l'enplacement précédent.
Âge du personnage : 30 ans
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Anna] Là-bas...   Ven 18 Mai - 3:19

En effet. Enrique ne lui avait pas répondu comme il l'aurait fait si cela avait été un homme, qui de plus est, désagréable. Non, là, c'était une femme. Et, comme je l'ai dis plus haut, suffisamment jolie pour qu'un homme se retourne sur son passage. D'ailleurs, c'est ce qu'il fit. Il resta quelques instants à scruter son regard, avec ses propres yeux dont l'expression était partagé entre un certain gène de sa part, mais aussi cette expression attirante qu'avaient les yeux d'Enrique... Ce noir avec cette chaleur dans le regard... Il cilla, puis, il remboîta rapidement son portable. A le voir faire, on avait l'impression qu'il avait déjà fait ce geste de nombreuses fois... Et lorsqu'on voyait l'état de la coque...

- Anna -
Non, c'est moi qui suis désolé... Je ... je n' regardais pas où j'allais...

Enrique se releva. Un sourire planait sur le visage de l'hispanique. Ce n'était pas l'un de ses sourires charmeurs, voir légèrement lourdeau. Non, là, c'était un signe signifiant clairement que ce n'était pas grave, et qu'elle n'était pas fautif de cette acte. Du moins, pas en plein, ce qu'il ne put s'empêcher de penser.

- Enrique -
De toute façon, il faut que je le change, alors...

Alors là, après cette phrase... Enrique ne savait plus quoi dire, ni quoi faire. C'était la première fois qu'il voyait cette personne et il ne savait pas comment s'y prendre... Etrange, sachant qu'il était lieutenant dans la police... Comme quoi... Et puis, il y avait quelque chose, c'est la jeune femme qui l'interpellait. Il n'aurait pas su dire quoi, mais il savait qu'elle était exceptionnelle. Enfin, il n'en était pas sûr, mais il sentait quelque chose... C'était une sensation étrange... Il la bloqua du regard pendant quelques instants. Puis, ce fut une personne extérieure à la rencontre non programmé des deux personnes, qui s'exclama après s'être éclairci la gorge bruyamlment.

- Passant -
Ne voyez vous pas que vous gênez le passage?
- Enrique - T'as qu'à prendre une autre entrée, si t'es pas content.

Néanmoins, l'hispanique laissa passer la personne avec un sourire goguenard. Puis, il se tourna vers la jeune femme, et il lui demanda, sur un coups de tête.

- Enrique -
Vous avez du temps à tuer? Si oui, un verre, ça vous dit?

- Désolé pour ce RP médiocre.
No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Kennedy
Administrateur / X-Men
avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 29
Statut : Mutante - Professeur - Avocate
Pouvoir(s) : Télépathie - Transfert de pouvoir
Âge du personnage : 26 ans
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: [Anna] Là-bas...   Dim 20 Mai - 14:09

Anna était vraiment désolé. C'était le genre de chose qui l'énervait, ne pas être assez attentive dans la rue. Pourtant elle savait que ça brassait et qu'il y avait beaucoup de monde, soit beaucoup plus de chance de percuter quelqu'un. Apparement le type ne semblait pas en colère, il avait l'air aussi confu qu'elle. Pour une fois qu'Anna ne se faisait pas à moitié agressé parce qu'elle avait le malheur d'effleurer un New-Yorkais. Anna releva la tête et oberserva le bonhomme. Elle sentait quelque chose de différent chez lui. Elle fit un sourire désolé quand il lui dit qu'il devait le changer, quand même elle aurait du faire attention.

« Bin, je m'en veux quand même un peu... »

A ce moment, un autre type voul sortir du Rockefeller Center, il les pressa obligemment. Sur ce, l'hispanique lui répliqua qu'il n'avait qu'à passer par une autre entrée. Anna ne l'avait même pas vu avant qu'il ne les interpelle. La jeune femme qui avait l'habitude de se faire une idée des ens sur le comportement, étant donné qu'elle devait souvent comprendre les jeunes mutants quand ceux-ci étaient en conflit avec eux-même et avec l'extérieur, trouva que le jeune homme avait un comportement assez virulent envers l'homme qui lui faisait face. Et Anna se dit encore une fois qu'il n'était pas pareil que les autres personnes qui se trouvaient dans cette rue à ce moment là. C'était quelque chose qu'elle ressentait.

Il l'invita alors à prendre un café. Anna sortit de ses pensées et regarda sa montre. En temps normal, elle n'acceptait pas les rendez-vous de parfait inconnus, qu'on lui donnait comme ça, dans la rue. C'était pas arrivée si souvent que ça mais ce n'était pas la première fois. Elle lui sourit donc et acquieça d'un signe de tête. Une idée trotait dans la tête d'Anna. Elle avait un espèce de pressentiment. Et il s'avèrait qu'elle avait souvent raison. Enfet elle avait tout le temps raison mais elle ne s'en était jamais vraiment rendu compte. Chaque fois qu'elle avait eu un pressentiment comme celui-ci, il s'était avéré qu'il était fondé. C'était grâce à son pouvoir. Si Anna s'en était rendu compte, elle aurait pu réaliser qu'elle était apte à utiliser le Cerebro.

« Avec plaisir... Par contre, je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai les enfants qui m'attendent. »

_________________

« Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leur rêves. » Eleanor Roosevelt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Anna] Là-bas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Anna] Là-bas...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Gavalda
» LA CONSOLANTE d'Anna Gavalda
» [Gavalda, Anna] 35 kilos d'espoir
» [Malley, Gemma] La Déclaration, l'histoire d'Anna
» [Gavalda, Anna] La consolante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men The Return :: L'Extérieur de l'Institut :: New York :: Le centre commercial-
Sauter vers: